Société Français d'Anthropologie Visuelle

Fiche du film : ##12

The Devil's Horn

Le rôle et la fonction des fanfares de cuivre à Oruro en Bolivie
Date de réalisation : 1994
Réalisateur : VAN DER SPEK Miranda
 
Pays : Bolivie
Durée du film : 23'
Langue : espagnol
Sous-titrage : anglais
 
Production : Miranda Van Der Spek
Date de production : 1994
 
Image : couleur
Montage : Jaap Tuyp
 
Prix : Prix étudiant, International Ethnographic Film Festival, Göttingen (Allemagne), 1996.
Format de diffusion : DVD
Format original : Vidéo
Extrait vidéo https://www.youtube.com/watch?v=WOKcoMVDdl8

Résumé: Dans les montagnes de Bolivie, la tradition des orchestres de cuivre, née des fanfares militaires introduites en Bolivie par les colons européens, s'est perpétuée avec succès. Avec le temps, les fanfares militaires sont devenues civiles et elles ont intégré les influences européennes à la tradition musicale locale. Ces groupes, que l'on appelle Bandas, jouent un rôle important durant les fiestas, festivités des saints patrons.

Outre qu'ils accompagnent les groupes de danse, les bandas participent à toutes les activités rituelles et sociales associées aux fiestas. Ils sont la principale carte de visite du sponsor d'un fiesta. de a qualité de l'orchestre dépend en effet le succès de la fête et plus celui-ci sera grand, plus le sponsor sera respecté dans son village. La compétition entre fanfares est acharnée, les trompettes chantent, les tubas swiguent et l'orchestre qui joue le plus fort et le plus longtemps remporte la victoire.
Pour les membres des orchestres, la musique est un moyen complémentaire de gagner de l'argent et d'assouvir certains rêves. La plupart des Bandas perpétuent la traditon d'origine andine d'offrir des sacrifices au diable des musiciens connu sous le nom de Sereno. Ils crient qu'il les inspirera et que l'orchestre dont le Sereno sera le plus reconnaissant gagnera la compétition.

Ce film suit différents orchestres pendant leurs répétitions, pendant les fêtes des saints patrons et pendant l'execution des rituels qui précèdent la compétition. Pendant un an, la réalisatrice a, elle-même, joué du tuba avec le groupe "Espectacular Pagador de Oruro".

Retour au calalogue


 
Société Française d'Anthropologie Visuelle - c/o Direction de l'Audiovisuel de l'EHESS - 105 bd Raspail, 75006 Paris - E-mail: info@sfav.fr
Réalisation: Agence ici, agence de communication