Société Français d'Anthropologie Visuelle

Fiche du film : #118

Ocumicho sauvé par les diables

Comment l'histoire de la création du diable devient un nouveau mythe organisateur pour les Indiens Purhépechas d'Ocumicho. Photo 1 Photo 2 Photo 3 Photo 4
Date de réalisation : 2002
Réalisateur : CHOFFAT Frédéric GILBERT Julie
 
Pays : Mexique
Durée du film : 26'
Langue : espagnol
Sous-titrage : français
 
Distribution : http://lesfilmsdutigre.com
Antropologue : Cécile Gouy-Gilbert
 
Son : Julie Gilbert
Montage : Frédéric Choffat / Séverine Cornamusaz
 
Prix : Prix spécial du Jury du festival CNRS du chercheur, Nancy (2002) Premier prix du festival du Film scientifique d’Oullins/Lyon (2003)
Sélection : Cinéastes du présent, Locarno Bilan du film ethnographique Paris Muestra Documentales de América Latina
Format de diffusion : DVD
Format original : DV

Résumé: La vierge, le diable, les dollars et Marcelino. Comment tout cela a-t-il commencé ? Comment les Indiens purépéchas du village d’Ocumicho (Michoacan, Mexique), qui vouent un véritable culte à la Vierge en sont–ils arrivés là ? A faire naître de leurs mains des diables en terre qui ont fait leur renommée bien au-delà des mers ?
Autour des comales, on parle d’un certain Marcelino… un homme pas comme les autres, un homme qui faisait les tortillas comme les femmes… un homme qui paraît-il aurait rencontré le diable…

A travers le récit des “artisanes” du village, une figure surgit et s’impose, celle de Marcelino. Cet homme, lui aussi artisan, assassiné à la fin des années 1960, a laissé en mourant l’étrange figure du diable dont les femmes se sont approprié, et son histoire est devenue mythe organisateur pour la communauté.

Retour au calalogue


 
Société Française d'Anthropologie Visuelle - c/o Direction de l'Audiovisuel de l'EHESS - 105 bd Raspail, 75006 Paris - E-mail: info@sfav.fr
Réalisation: Agence ici, agence de communication