Société Français d'Anthropologie Visuelle

Fiche du film : #112

Karet

Présentation des Samaritains, une communauté en Israël en voie de distinction. Photo 1 Photo 2 Photo 3 Photo 4
Date de réalisation : 2011
Réalisateur : Shira Pinczuk
 
Pays : Grande Bretagne
Durée du film : 32'
Langue : Hébreux
Sous-titrage : anglais
 
Distribution : http://shira2.wordpress.com
Antropologue : Shira Pinczuk
 
Production : Shira Pinczuk
 
Image : Shira Pinczuk & Veronica Frydel
Montage : Shira Pinczuk & Corin Pritchard
 
Prix : 2011 Winner in TV News Feature category for the film “Karet”, BJTC, United Kingdom.

Sélection : 2011 Nominated for Factual category Postgraduate National RTS awards, United Kingdom. 2011 Finalist, the 2011 NEU/NOW International Live Festival for European Arts Graduates for the movie “Karet”, Estonia.
Format de diffusion : DVD
Format original : Vidéo
Extrait vidéo http://www.youtube.com

Résumé: La communauté des Samaritains vit à Holon (Israël) et Gerizim (Cisjordanie). C’est l’une des plus petite communauté dans le monde puisqu’elle compte aujourd’hui (dans les années 2000) environ 700 membres. Les Samaritains se considèrent comme appartenant à une seule et même famille et pratiquent, à de rares exceptions près, les unions endogames (entre cousins). Le film met en lumière la pratique des mariages arrangés et des unions interfamiliales, deux traditions essentielles pour maintenir l’unité de la communauté et la préserver de l’assimilation. Le risque d’extinction des Samaritains demeure, pour eux, un problème majeur du fait du manque de jeunes femmes dans la communauté. Certaines ont choisi de quitter la communauté pour échapper à un mode de vie jugé trop strict. Le film tourne autour de l’histoire d’une jeune femme, Yali qui a fait ce choix difficile, et qui vit aujourd’hui avec son compagnon juif Israélien. Elle a tourné le dos aux contraintes de sa communauté, mais elle reste profondément marquée par la rupture avec sa famille. Une nouvelle liberté acquise, mais un prix dur à payer.

« Karet » signifie ostracisation, le recours utilisé par la communauté pour punir celui ou celle qui échoue à vivre selon les règles de la Thora. Ainsi, ces femmes qui refusent les mariages endogames sont abandonnées et effacées de la mémoire de la communauté.

Biographie: Shira Pinczuk est journaliste et cinéaste et a une solide connaissance de l'état d'Israël et des tensions politiques et culturelles du conflit israélo-palestinien. Elle a été récemment diplômée en journalisme à l'université de Winchester.

Retour au calalogue


 
Société Française d'Anthropologie Visuelle - c/o Direction de l'Audiovisuel de l'EHESS - 105 bd Raspail, 75006 Paris - E-mail: info@sfav.fr
Réalisation: Agence ici, agence de communication