Société Français d'Anthropologie Visuelle

Fiche du film : #24

Grass : a Nation Battle for Life / L'exode

Transhumance de printemps des éleveurs nomades Bakhtiari (sud-ouest de l'Iran), des plaines du Khuzistan jusqu'à leurs quartiers d'été dans les montagnes de Zagros. Photo 1 Photo 2 Photo 3 Photo 4
Date de réalisation : 1925
Réalisateur : Cooper Merian C., Schoedsack Ernest B. et Harrison Marguerite
 
Pays : Iran
Durée du film : 62 '
Sous-titrage : cartons anglais
 
Image : n&b
Son : muet
 
Format de diffusion : 16mm, Beta, DV, VHS, DVD
Format original : 35mm

Résumé: Les réalisateurs étaient en route vers l'Inde quand ils furent bloqués au Khuzistan, en 1924, à cause de la situation politique agitée du sud de l'Iran. Ils eurent la chance de rencontrer les Bakhtiari dont ils ignoraient qu'ils étaient des éleveurs nomades migrant deux fois par an et représentaient également une puissante force politique iranienne. En dépit de leur naïveté, de leur ignorance et des conditions difficiles dans lesquelles se déroula le voyage, ils ont réalisé un documentaire remarquablement authentique et réaliste d'un style moderne, structuré, non pas par le montage, mais par les événements eux-mêmes.

Le premier quart du film montre des scènes du voyage à travers le sud de la Turquie et de la Jordanie avant la rencontre avec les Bakhtiari, absurdement appelés le "Peuple Oublié". Le reste du film rend compte des moments les plus spectaculaires de cette transhumance de printemps qui dura 45 jours. Les épreuves subies par les nomades de la tribu Baba Ahmadi sont restituées de manière vivante, en particulier la périlleuse traversée de la rivière Karun et l'escalade du Zadeh Kuh (4576 m) enneigé, bien qu'en fait, les conditions, cette année-là, étaient meilleures que d'habitude.

Loin d'être oubliés, les chefs Bakhtiari ne se contentaient pas de contrôler le sud-ouest de l'Iran mais, avec l'appui britannique, ils avaient formé le gouvernement de la région au cours de la décennie précédente. En 1924, cependant, Reza Khan, qui fonda par la suite la dynastie Pahlavi, s'apprêtait à démanteler le pouvoir Bakhtiari dans le sud-ouest.
La transhumance de printemps dont Cooper et son équipe furent les témoins joyeusement ignorants était un moment de répit avant l'inévitable explosion de la situation politique complexe entre les chefs tribaux et d'autres éléments de la région. Le chef suprême (Ilkhani), que son conflit avec Reza Khan avait mené au Khuzistan, accorda à Cooper sa permission et sa protection, à la fois pour montrer à Reza Khan comment les montagnes étaient efficacement contrôlées par les chefs Bakhtiari et pour lui montrer leur bonne volonté - de là le document qui conclut le film. Haidar, le chef Baba Ahmadi, mis en vedette dans le film, était un très riche vassal d'Ilkhani. La protection dont bénéficiait l'équipe américaine permit aussi de protéger Haidar des hostilités de ses voisins tant que dura la transhumance. L'explosion intervint quelques jours après le départ de Cooper. Beaucoup de tribus se révoltèrent contre les chefs. Il y eut des combats entre les chefs et certains se rebellèrent contre le gouvernement. Le chef suprême démissionna en septembre. Ainsi fut établie l'autorité de Reza Khan.

(Extrait du catalogue du Royal Anthropological Institute rédigé par James Woodburn)

Retour au calalogue


 
Société Française d'Anthropologie Visuelle - c/o Direction de l'Audiovisuel de l'EHESS - 105 bd Raspail, 75006 Paris - E-mail: info@sfav.fr
Réalisation: Agence ici, agence de communication