Société Français d'Anthropologie Visuelle

Fiche du film : ##25

Bear and shaman

Rencontre avec un vieux chaman dans la région du cours inférieur de l’Amour en Sibérie. Photo 1
Date de réalisation : 1996
Réalisateur : ERNAZAROVA Raissa
 
Pays : Russie, Sibérie
Durée du film : 37'
Langue : VO
Sous-titrage : français
 
Format de diffusion : DVD
Format original : Vidéo

Résumé: Nivkhs, Nanaïs, Yakoutes, Ainus... les sociétés qui vivent dans la région du cours inférieur de l’Amour et le long des côtes du Détroit de Tartarie, en Sibérie, sont restées fidèles à un animisme chamanique, malgré la christiannisation de surface, la soviétisation et l’intrusion des éléments de la vie moderne. Seulement, les chamans ne disent jamais qu’ils sont chamans, ils disent qu’ils font ce qu’ils ont appris. Peut-être parce qu’ils furent tant persecutés durant la période stalinienne.
Michael Duvan, 92 ans, fait donc ce qu’on lui a appris : il communique avec les esprits de la nature qui sont partout, dans le ciel, dans la forêt, dans la montagne, dans la mer ou la rivière...
Nous le suivons sur le bord de l’Amour et dans la forêt tandis qu’il exécute, accompagné de sa petite-fille Nadezda, des rituels d’offrandes au maître de l’eau et au maître de la taïga, afin d’obtenir du gibier, du poisson et le bonheur...
Comme tous les chamanes, Michael guérit les malades, et Nadezda a été l’une de ses patiente. En 1992, le village décida de célébrer une fête de l’ours, cérémonie religieuse très importante au cours de laquelle un ours est rituellement mis à mort et qui autrefois permettait d’honorer la mémoire des ancêtres disparus, de réaffirmer les alliances entre les esprits et les hommes et entre des clans alliés. Mais Michael refusa d’y participe, ainsi que tous les vieux. Les femmes, qui traditionnellement sont exclues de la cérémonie, furent obligées de l’organiser et d’y prendre part. De grands malheurs s’en suivirent et beaucoup furent gravement malades, tel Nadezda qui perdit l’usage de ses jambes et ne le retrouva que deux ans plus tard grâce à la magie de son grand-père. Tous deux se souviennent de ces évènements alors qu’ils visionnent le film qui fut tourné à l’époque.

Filmographie: * Le retour vers soi-même – couleur, 28’, 1993
« Qui sommes-nous ? D’où sommes-nous ? Pourquoi sommes-nous venus ? » La quète de Nadia, jeune fille russe d’origine altaï, la mène auprès d’une vieille chamane au coeur des montagnes de l’Altaï, dans le sud de la Sibérie.

Retour au calalogue


 
Société Française d'Anthropologie Visuelle - c/o Direction de l'Audiovisuel de l'EHESS - 105 bd Raspail, 75006 Paris - E-mail: info@sfav.fr
Réalisation: Agence ici, agence de communication