Société Français d'Anthropologie Visuelle

Dernières acquisitions :

Août 2018

La SFAV vous invite chaleureusement à l'avant première du film "Hôtel Echo" réalisé par Eléonor Gilbert avec l'atelier documentaire.

Cette séance aura lieu le 13 septembre 2018 au Ciné 104 à Pantin de 20h à 23h

Entrée libre / Séance en présence des cinéastes

Pour en savoir plus --> http://urlz.fr

"Ne vois-tu rien venir ? - Non, je ne vois que le ciel qui rougeoie et le chemin qui poudroie."

Depuis une tour de guet en Ardèche, deux amies cherchent les fumées, qui pointeront inexorablement. Mais ce guet est aussi l'histoire d'un guet intérieur. Que voit-on qu'on ne sait nommer ou déclarer ? Des souvenirs pointent, des situations de violence domestique sont évoquées ; ça serait simple si on pouvait les repérer comme on repère une fumée qui commence juste à brûler la forêt.
news
Juin 2018

«Il m'est plus intéressant de filmer la réalité telle que provoquée par ma présence et la présence de la caméra que de prétendre pouvoir la filmer telle quelle» Jean Rouch

La SFAV a eu le plaisir de recevoir Dans le sillage de Jean Rouch paru sous la direction de Rina Sherman et édité par la maison des Sciences de l'Homme.

Cet ouvrage, judicieusement illustré, revient sur la carrière d'anthropologue-cinéaste de Jean Rouch au travers des témoignages de Rina Sherman, Paul Stoller ou encore Michel Brault avec qui, il a entretenu des relations professionnelles et amicales.

Grâce à ces anecdotes et articles, Jean Rouch se dévoile sous un jour nouveau qui permet au lecteur de mettre en perspective son travail, son cinéma, l'anthropologie visuelle et africaniste.

Dans sa préface, Jean-Claude Carrière dessine parfaitement le personnage: «Jean Rouch aimait trop la vie pour se contenter de la sienne. Pour être heureux, il lui fallait aussi la vie des autres, sous quelque forme que ce fût. Et il choisit – presque par hasard, disait-il – le cinéma. Il acheta quelque part une vielle caméra, qui n'espérait plus pareille aventure, et inventa l'ethno-cinématographie. En commençant, bien entendu, par les visages et les corps les moins filmés du monde. Par exemple en Afrique. Non pas que le cinéma donne toute la vie. Jean n'était pas naïf. Mail il comprit très vite que cette technique-là nous permettrait – grâce au regard réputé neutre de l'outil – un accès immédiat, irréfléchi, indiscutable, à d'autres formes d'humanité.»
news
Avril 2017

Nouvelle acquisition dans notre catalogue : "LA VOIX DES TATUYOS", un film de Louis Bidou, Norman Tarhat et Adrien Bellay (2015, 52', coul.)

Patrice Bidou, anthropologue au CNRS confie à son fils les enregistrements shamaniques qu’il a recueillis il y a 40 ans au sein de la communauté Tatuyo en Amazonie Colombienne. Louis Bidou, son fils, accompagné de Norman Tarhat, organisent une expédition dans la forêt pour retrouver les descendants des shamans, et leur retourner ce fragment de leur patrimoine ancestral. Ils y découvrent un peuple qui s’organise de façon inédite pour conserver l’intégrité de son monde face à l’influence grandissante de l’extérieur. Pour sauvegarder les connaissances ancestrales et défendre leur autonomie sur leur territoire, les Indiens ont réinventé leur système de transmission du savoir en s’appropriant des méthodologies occidentales et en les adaptant à leur contexte.

Pour emprunter ce film, contactez-nous par mail sur info@sfav.fr ou par téléphone au 07 83 65 34 44
news

Anciennes actualités


 
Société Française d'Anthropologie Visuelle - c/o Direction de l'Audiovisuel de l'EHESS - 105 bd Raspail, 75006 Paris - E-mail: info@sfav.fr
Réalisation: Agence ici, agence de communication