Société Français d'Anthropologie Visuelle

En parallèle à l’exposition « Indiens des plaines » qui se déroule du 8 avril au 20 juin 2014, le Musée du quai Branly propose un cycle de cinéma. Le Musée souhaite présenter une rétrospective du cinéma états-unien retraçant l’évolution de la représentation de l’indien. La programmation est proposée par Michel Ciment, critique et historien du cinéma.

Dans ce cadre, « The Silent Enemy » (« L’ennemi silencieux », réf. 63 dans notre catalogue) sera projeté dimanche 13 avril 2014 à 15h.

Ce film muet, réalisé par H.P. Carver a été tourné en 1928/1929. C’est une reconstitution sous forme de fiction de la manière dont vivaient les Indiens Ojibwa avant l'arrivée de l'homme blanc. Il s’agit moins d’un film à destination des Indiens eux-mêmes que du grand public américain à qui l'on souhaite présenter, avant qu'il ne soit trop tard, une certaine image de l'Indien.
Fort de la certitude que les Indiens allaient à tout jamais se fondre dans la société américaine, un certain nombre d'auteurs (cinéastes, écrivains) entamèrent un travail sur la mémoire, un travail presque muséal, en proposant une image idéalisée de l'Indien (le noble sauvage digne dans la défaite).

« The Silent Enemy » constitue une étape importante du processus de construction d'une figure de l'Indien, celle qui progressivement va s'installer et se substituer à toutes les autres connues. Dans les productions cinématographiques ultérieures, cette image alternera avec son double inversé, l'Indien cruel, l'une et l'autre de ces images participant au même projet de déréalisation de l' "Indianité " qui contribuera à rendre invisibles les Indiens contemporains.

« The Silent Enemy » est une véritable curiosité, un de ces films dont les historiens du cinéma ont assez peu parlé mais qui pourtant tient une place tout à fait singulière dans le corpus des films consacrés aux Indiens.

Pour des informations complémentaires sur le cycle de films programmé au Musée du quai Branly : http://www.quaibranly.fr
news
Dans le cadre du cycle de cinéma « Folles parades » Le MuCEM propose une projection du film « La Taranta » de Gianfranco Mingozzi (#29 dans notre catalogue).
Ce film de 1962 illustre les travaux menés par l’anthropologue Ernesto di Martino dans le sud de l’Italie. La séance est prévue le dimanche 6 avril à 17h.

Plus de renseignements sur le site du MuCEM http://www.mucem.org
news
NOUVELLES ACQUISITIONS :

La SFAV est heureuse de pouvoir proposer maintenant 3 films de Robert GARDNER :

Nous avions déjà "Forest of Bliss" (90', 1985, réf. 91 dans notre catalogue) et nous avons acquis
"Dead Birds" (83', 1964, réf. 113),
et " Rivers of Sand" (74', 1983).

Robert Gardner est le dernier représentant vivant de la génération de Jean Rouch tels John Marshall, Richard Leacock, Mario Ruspoli, etc. Jean Rouch les qualifiait de "filmmakers" pour signifier qu'ils étaient les artisans de leurs films et tenaient la camera eux mêmes. Robert Gardner est un cinéaste important et original qui a tourné certains de ses films sur des terrains ou des sujets familiers aux anthropologues mais il ne s'est jamais considéré comme un anthropologue.
news

Anciennes actualités


 
Société Française d'Anthropologie Visuelle - c/o Direction de l'Audiovisuel de l'EHESS - 105 bd Raspail, 75006 Paris - E-mail: info@sfav.fr
Réalisation: Agence ici, agence de communication Benoit Asselin on GitHub